La popularité des vélos électriques

Qu’est-ce qu’un vélo électrique ? C’est une bicyclette pourvue d’un moteur et d’une batterie à l’aide desquels vous pouvez tout simplement décider quel effort vous voulez fournir dans le pédalage.

Quand elles entendent cela, certaines personnes pensent que vous ne ferez pas d’exercice sur un vélo électrique mais il n’en est rien.
Les vélos électriques se chargent d’une partie du travail, mais ça compte toujours pour de l’exercice. Cela mérite quelques explications n’est-ce pas ? Pour les sédentaires, sauter le pas et adopter un vélo électrique est un grand changement et une activité physique très bénéfique. Les études étayent cela. Vous pouvez le voir dans l’article sur les 12 choses à savoir sur le VAE.
Cela dit, il n’y a pas que les sédentaires qui vont trouver une utilité aux deux roues à batterie. La popularité des vélos électrique augmente chez d’autres catégories de personnes comme celles qui font des navettes pour aller au travail ou les voyageurs à bord de leur camping-car, transportant tout, même leur vélo électrique.

Popularité des vélos électrique dans le monde

popularité des vélos électriques

De l’Europe aux Etats-Unis, la popularité des vélos électriques ne se dégrade pas et ça on a pu le constater au fil des années et des tests qu’on a effectué. En Asie, le vélo électrique fait des émules … par millions ! Particulièrement en Chine ou le transport est repensé. La fabrication et la vente de vélos électriques se fait également par millions.

D’aucuns feront référence à un coût de fabrication moindre en entendant « produit en Chine ». Mais c’est aussi là que se localise le plus grand marché de vélos électriques. Ce qui ne signifie pas non plus que le marché européen ou américain n’est pas assez important. Bien que l’Asie soit en tête, la croissante popularité du vélo électrique ailleurs fait parler d’elle.

Qui utilise les vélos électriques ?

Comme on peut s’y attendre et comme on l’a déjà vu, la réponse varie. Il existe des cyclistes qui s’offrent un vélo électrique pour le loisir et la passion. Des personnes qui veulent simplement sortir pour admirer le coucher du soleil ou d’autres pour s’adonner à une activité physique bénéfique.

Dans le milieu urbain, d’autres types d’utilisateurs ont vu le jour ces dernières années, particulièrement dans les zones fortement peuplées et ou le trafic est donc dense et important. Les déplacements à vélo électrique permettent de parcourir une plus grande distance, ce qui fait de ce type de bicyclette une des alternatives les plus viables à la voiture pour se rendre au travail. C’est pourquoi les personnes qui font la navette les utilisent. Qui plus est, le stationnement n’est plus un problème. Dans une grande ville, vous pourriez être en retard au travail parce que vous ne trouvez pas de place de parking. Avec un vélo électrique vous n’y penserez plus.

Bien sûr, il y a aussi les voyageurs. Aux Etats-Unis par exemple, les camping-cars sont réputés au point de constituer tout un mode de vie chez certains. Et comme le vélo électrique est transportable, il devient moins rare de croiser un amateur de camping sillonnant les routes avec ses deux véhicules ! Pour le loisir ou pour d’autres utilisations.

Enfin, nous voyons beaucoup de cas de personnes reprendre la pratique du vélo après une période de mobilité réduite suite aux conseils de leur médecin. Que ce soit pour réhabituer des parties du corps comme les hanches et les genoux à une activité physique ou simplement pour sortir et faire de l’exercice, beaucoup de personne se mettent au vélo électrique pour ses nombreux avantages. A commencer par le principal : le moteur. Si vous commencez à avoir une sensation de malaise ou ressentir de la fatigue, un coup d’assistance et hop ! Le trajet est facilité. Une thérapie pour beaucoup.

La popularité des vélos électriques augmente chez de nombreuses catégories d’utilisateurs. On en détaillera quelques unes d’entre elles dans les lignes qui suivent.

Popularité des vélos électriques auprès des sans-permis

popularité des vélos électriques Pour pouvoir jouir d’un vélo électrique, nul besoin de permis ni d’assurance, ce qui est utile pour certains. C’est donc un excellent moyen pour quiconque se déplace régulièrement et cela reste une certaine forme de liberté après tout.
Il faut tout de même faire quelques distinctions entre certains véhicules. Si le vélo électrique se limite à 25 km/h et peut être utilisé sans permis, c’est une tout autre affaire en ce qui concerne le cyclomoteur. Vu ses caractéristiques, vous aurez besoin du permis AM et d’un casque homologué pour conduire ce dernier. Il faudra également l’immatriculer et l’assurer.

Camping-car et vélo électrique : Un beau mariage

Les vélos électriques sont un moyen de transport très simple et efficace vers différentes destinations, il est donc facile de les emporter avec vous. Il peut même remplacer une voiture. Amateur de camping ou mordu de la caravane. Vous serez ravi d’apprendre que le vélo électrique apporte plus de légèreté lors de vos voyages. Imaginez que vous n’ayez pas à remorquer une voiture derrière votre grand véhicule et ce que cela changerait lors de vos déplacements surtout si vous sillonnez tout le pays ? N’est-il pas mieux de faire marche arrière sans véhicule derrière vous ? Ce serait plus pratique si vous n’aviez pas cette charge n’est-ce pas ? C’est donc meilleur d’alléger ses déplacements de la sorte et c’est pourquoi la popularité des vélos électriques augmente chez les amoureux du camping-car.

Vous pouvez aussi faire de l’exercice sur un vélo électrique. Que vous soyez en manque de sport dans votre salle habituelle ou que vous voudriez entretenir votre forme physique, avoir un outil pour ça durant le déplacement est ce qu’il y a de plus sympa.
Selon le programme sportif que vous avez établi, vous pourrez choisir un mode de conduite et un type particulier d’assistance au pédalage. Vous voulez l’assistance appelée « tout ou rien » qui capte le mouvement de pédalage ? Ou bien préférez-vous un capteur de force qui déclenche une assistance plus progressive en fonction de l’effort fourni ? A vous d’en juger selon vos besoins.

Popularité des vélos électriques auprès des couples

Nous avons mené notre petite enquête et il en ressort que dans les magasins les vélos sont achetés par paires. Ou devrions-nous dire par couple. Avec les fonctionnalités du vélo à assistance électrique, elle et lui (ou lui et lui ou elle et elle) seront dans un cadre des plus agréables.
Si chacun de vous à ses préférences vous pouvez choisir la conduite qui vous sied selon les types d’assistances qu’on décrit plus haut. Ajoutez à cela les différentes vitesses au choix et vous êtes sures d’être sur la même longueur dans tous les sens de l’expression ! C’est justement un des atouts les plus évoqués lorsqu’on parle de la pratique du vélo électrique en couple.


Le vélo électrique Vs. Les autres vélos !

Les VAE offrent une assistance électrique à la demande. Cela vous permet de rouler plus facilement dans les montés. Plus besoin de faire des tonnes de calculs avec les dénivelés. Vous pouvez voyager pendant plus longtemps sans vous dire « Ah ! Est-ce que je pourrais revenir si je vais très loin ? ». Tandis qu’avec un vélo ordinaire, vous devrez repenser vos trajets car la propulsion se fait uniquement par la force de vos pieds. Vous ne disposez pas d’aide. D’où le nom de véhicule à propulsion humaine. Vous aurez donc plus de motivations pour pratiquer votre activité avec un vélo électrique et cela a été le centre d’intérêt d’une étude sur les atouts santé des VAE et des vélos classiques.

Ce qui est similaire entre les deux types de vélos en revanche, c’est leur apparence, leur maniabilité, et la plupart des manipulations que l’on peut effectuer sur ces derniers, particulièrement les réparations. L’électrique étant l’une des seules différences à retenir. Celle-ci est, comme son nom le laisse croire, propre au vélo électrique. Et vous devez aussi vous préparez à des réparations à ce niveau-là.

Et les cyclomoteurs ?

Bien-sûr, il y a d’autres différences, celles qu’il faut faire entre les vélos électriques et les cyclomoteurs. Les premiers ont des pédales, c’est en réalité l’une des définitions d’un vélo électrique et l’un des points à retenir, le VAE doit avoir des pédales qui fonctionnent parfaitement. Comme l’illustre un de ses modes « assistance tout ou rien ». Autre différence majeure entre les deux, la vitesse. En effet, le vélo à assistance électrique, aussi appelé cycle à pédalage assisté (CPA), ne doit pas dépasser les 25 km/h pour appartenir à la catégorie éponyme. Sa puissance est toujours inférieure ou égale à 250 W. Le cyclomoteur de son côté peut rouler jusqu’à 45 km/h.
Il faut savoir que certains vélos électriques plus rapides et plus puissants entrent dans cette catégorie. Appelés « speedelec », ce sont donc des VAE mais ils appartiennent à la catégorie des cyclomoteurs et ne sont pas autorisés dans les pistes cyclables en France.