Vélo électrique et vélo standard : Que choisir pour sa santé ?

Les cyclistes privilégiant le vélo électrique sont tout aussi actifs que les cyclistes plus conventionnels et vont jusqu’à bénéficier des mêmes avantages sur le plan de la santé, les résultats d’une étude européenne viennent étayer cela. Cette enquête européenne à grande échelle s’est étendue sur 3 ans et porte sur le vélo électrique et le suivi de l’activité physique de près de 10 000 adultes dans sept grandes villes européennes. Les résultats furent publiés en juin 2019.

Les données ont montré « que l’activité physique liée aux déplacements est similaire pour les deux types de cyclistes, comme le montre le nombre de MET-minutes (méthode de calcul de dépense énergétique) sur une semaine … De plus, l’activité physique sur vélo électrique et vélo standard dans l’ensemble était également comparable. Ces résultats vont à l’encontre de l’idée reçue selon laquelle le vélo à assistance électrique pourrait entraîner une réduction substantielle de l’activité physique pour les déplacements en raison de l’assistance elle-même, qui requiert de ce fait moins d’efforts physiques. »

Résultats des comparaisons

Le nombre de jours sur vélo électrique et vélo standard

vélo électrique et vélo standard Avant d’effectuer cette étude, les chercheurs ont pris en compte des questions comme : les utilisateurs de vélos électriques sont-ils aussi actifs que les autres ? Et si les vélos électriques requièrent moins d’efforts pour rouler, comment se fait-il que les cyclistes les utilisant dépensent autant d’énergie ? La réponse est simple : les personnes roulant en vélo électrique qui ont été interrogées dans le cadre de l’enquête ont souvent parcouru de plus longues distances, a une vitesse plus élevée et sur de plus longues périodes. Ces mêmes cyclistes utilisent les deux types : vélo électrique et vélo standard

Pour vous donner une idée plus précise et en chiffres, les données ont montré qu’un simple cycliste utilisant un vélo électrique roulait avec celui-ci 14,5 jours par mois en moyenne. Ces mêmes cyclistes ont également utilisé un vélo sans assistance électrique 7,9 jours par mois en moyenne. Ainsi, les propriétaires de vélos électriques utilisent tout de de même un vélo environ 23 jours par mois.
En revanche, les cyclistes qui ne roulent qu’avec un vélo standard pédalent environ 14 jours par mois en moyenne.

Groupe Nombre de jours sur vélo électrique Nombre de jours sur vélo classique Total (par mois)
Vélo électrique 14,5 7,9 22,4
Vélo classique seulement 0 14 14

Quelques facteurs peuvent avoir mené à ces résultats. Il se peut que la facilité de conduite d’un vélo électrique ait incité certains participants à se rendre plus souvent au travail, à l’université ou à l’hypermarché en empruntant la route avec son deux-roues électrique. Le plaisir procuré par le vélo électrique pousse donc les gens à en faire plus, et donc passer plus de temps à bord du vélo que ce soit en tant que loisir ou en tant que moyen alternatif de locomotion.

Le nombre de kilométres sur vélo électrique et vélo standard

« Comme le montre cette étude », écrivent les chercheurs dans leur publication, « la distance moyenne des déplacements à vélo électrique et à bicyclette simple chez les cyclistes ayant un VAE est nettement plus élevée que chez les cyclistes utilisant exclusivement des vélos non-électriques. De même, la distance quotidienne parcourue par les cyclistes en vélo électrique était également plus longue que la distance quotidienne parcourue par la deuxième catégorie qu’on a étudiée ».
Le groupe des vélos électriques allait généralement plus loin chaque fois qu’il faisait un voyage, peu importe le type de vélo. Selon l’étude, un cycliste en VAE a parcouru 9,4 kilomètres et environ 8,4 kilomètres lorsque ces mêmes cyclistes ont choisi d’utiliser un vélo standard. En comparaison, les personnes qui n’utilisant pas de vélo électrique ne parcourent en moyenne que 4,8 kilomètres.

Groupe Distance moyenne de chaque parcours avec un vélo électrique Distance moyenne de chaque parcours avec un vélo classique
Vélo électrique 9,4 km 8,4 km
Vélo classique seulement 0 km 4,8 km

Durée moyenne des parcours

Le temps consacré à la conduite était également plus important pour le groupe des vélos électriques. Une journée type est comme suit :
Une personne du groupe des vélos électriques passe 23,4 minutes en moyenne à faire du vélo électrique et un peu moins de dix minutes (9,9) en moyenne à faire du vélo classique.
L’autre groupe, qui était quant à lui composé de personnes qui ne roulaient qu’avec un vélo classique, roulait en moyenne 21,6 minutes par jour.

Groupe Durée moyenne du parcours sur vélo électrique Durée moyenne du parcours sur vélo classique Total
Vélo électrique 23,4 minutes 9,9 minutes 33,3 minutes
Vélo classique seulement 0 minutes 21,6 minutes 21,6 minutes

En effet, il semblerait que pour les déplacements et l’activité physique, les vélos électriques soient utilisés plus souvent. Bien que le fait de rouler en VAE soit relativement plus facile. La puissance et le plaisir accrues procurent en réalité cette envie de monter en selle plus souvent. Même en effectuant les mêmes trajets qu’avec un vélo sans assistance, la différence se ressent. L’introduction d’un vélo électrique dans vos déplacements réguliers transforme vos trajets quotidiens en une occasion de faire une activité physique légère et de prendre l’air.

Les vélos électriques sont particulièrement bien adaptés à ces déplacements quotidiens, car l’assistance moteur permet d’éliminer les difficultés telles que les cotes difficiles et les vents contraires, et de créer une expérience cycliste plus accessible et plus agréable. En utilisant un vélo électrique, les navettes ne sont plus une source de fatigue et de sueurs. Le moteur du vélo prend en charge les portions de routes trop fatigantes tout en vous permettant de mélanger exercice physique et routine quotidienne dans des quantités raisonnables !

Vélo électrique et vélo standard : Comparaison au niveau cardiovasculaire

vélo électrique et vélo standard L’activité physique est importante pour les hommes et les femmes de tout âge, mais elle le devient encore plus pour les personnes de plus de 40 ans. A vrai dire, l’espérance de vie augmente avec une bonne condition physique et les bons exercices. De manière plus précise, le risque de maladies cardiovasculaire diminue.

Dans une autre étude, des chercheurs de la School of Clinical Medicine de l’Université de Cambridge, une école de médicine réputée, ont examiné des données antérieures concernant 14 599 hommes et femmes âgés de 40 à 79 ans. Ils ont évalué leur niveau de qualités physiques au début de l’étude, puis trois autres fois au cours des sept années suivantes. Ils ont ensuite comparé ces données à l’espérance de vie des participants au cours des 12 années suivantes.

Les résultats ont montré que le respect des instructions de base en ce qui concerne ces activités physiques (au moins 150 minutes d’activité physique par semaine, avec une intensité modérée) était associé à une diminution de 46 % du risque de décès prématuré lié à des causes données, parmi ces dernières, les maladies cardiovasculaires. Et pour ceux qui n’avaient jamais fait d’exercice dans le passé, l’application progressive de ces instructions sur une période de cinq ans était associée à une diminution de 29 % du risque de décès d’une maladie cardiovasculaire, de 11 % du risque de décès lié au cancer et de 24 % du risque de mortalité en général. A rappeler que les maladies cardiovasculaires sont l’une des premières causes de mortalité dans le monde. En France, elles tuent de 150 000 à 180 000 personnes par an.

Encore plus d’études

Même les personnes qui sont par ailleurs favorables à la bicyclette électrique ne considèrent souvent pas cette dernière comme un exercice physique. Aujourd’hui, une nouvelle étude montre que si vous n’êtes pas préparé pour certains exercices physiques, que vous avez quelques kilos à perdre et/ou que vous êtes un débutant, non seulement cela compte comme de l’exercice, mais peut aussi améliorer l’état de l’appareil cardiovasculaire au même titre que le vélo standard !

Dans le cadre de cette étude, des chercheurs suisses ont suivi 32 volontaires. Ceux-ci se disent sédentaires et ne sont pas habitués aux exercices physiques lors de leurs trajet du leur maison jusqu’au travail. La moitié du groupe a pédalé sur des vélos électriques, l’autre moitié sur des vélos classiques. La seule condition était de parcourir au moins six kilomètres par jour, sur une période s’étalant sur quatre semaines. Les volontaires devaient utiliser le vélo au moins trois fois par semaine.

À la fin du mois, les volontaires qui ont fait du vélo électrique ont amélioré leur pic de VO2 – la quantité d’oxygène que votre corps peut utiliser pendant l’effort – de la même manière, voire un peu plus, que ceux qui faisaient la navette en vélo sans assistance électrique. Les deux groupes ont également constaté une amélioration des fonctions du cœur.

Vélo électrique et vélo standard : Comparaison sur d’autres plans

vélo électrique et vélo standard Bien que les cyclistes « électriques » aient évidemment bénéficié d’une assistance, celle-ci a été sollicitée pour aller plus vite et pour accumuler plus de dénivelés au quotidien par rapport à leur opposant, selon les chercheurs. « Cela indique que le VAE peut apporter plus de motivation et aider les personnes en surpoids et les personnes âgées à maintenir une excellente forme physique », a déclaré l’auteur de l’étude, Arno Schmidt-Trucksäss, Docteur en médicine et professeur en médecine sportive à l’Université de Bâle en Suisse, dans un communiqué de presse de la même université.

« Ceux qui utilisent régulièrement les vélos électriques en bénéficie constamment, non seulement en termes de forme physique, mais aussi en termes de pression sanguine, de métabolisme (particulièrement les acides gras) et de santé mentale pour le bien-être », a conclu M. Schmidt-Trucksäss.